Cette amnésie française

Comment est-ce possible ?

180 000 français (au moins), souffrent donc de cette pathologie sans le savoir.

Il faut bien sur y rajouter les jaloux, les anonymes, les « je m’en foutistes », etc…

Pour rappel, ou pour information :

L’amnésie (du grec Ἀμνησία) est une perte partielle ou totale de la mémoire. État pathologique permanent ou transitoire, congénital ou acquis, il peut être d’origine organique (résultant de lésions cérébrales comme une tumeur, le syndrome de Korsakoff, un traumatisme crânien, un épisode anoxique ou ischémique, une maladie neurologique, l’absorption de certains produits ou médicaments type drogues de soumission), fonctionnel (troubles psychologiques comme le stress post-traumatique, une maladie psychiatrique) ou considéré en psychanalyse comme un mécanisme de défense contre l’anxiété ou contre l’angoisse de souvenirs douloureux. (source Wikipédia).

Rien que tous ces mots ethniques et techniques devraient nous rafraichir un peu la mémoire, ou éveiller un brin de curiosité, mais ben…

Alors allons-y, c’est vrai que Nicolas Sarkozy fut un président exemplaire durant tout son mandat. Jamais il n’aurait mérité une telle mise à mort, surtout après un an de gouvernance. Lui qui fut un modèle pour la France, de bravoure, de politesse durant son parcours de noblesse.

Très sérieusement, cet homme qui respectait les lois, faisant preuve d’humanisme à chacun de ses pas, n’as jamais eu le droit à de telles attaques, alors que notre ami François, que ces mêmes amnésiques ont élu, il y a aujourd’hui, pile un an, se voit lynché de tous côtés.

Je ne porte pourtant pas sa politique dans mon estime, et ne porte d’ailleurs aucune politique dans mon cœur, je dois probablement être trop utopiste pour cela (dixit mes anciens professeurs), mais je ne supporte aucune injustice (dixit mon côté humaniste).

La liste qui va suivre est un bref aperçu, très raccourci, de ce que notre ancien et si bon président, n’aura pas connu :

–         une marche pour « le pauvre con ».

–         une marche pour Kadhafi à Paris.

–         une marche pour Carlita la duperie, qui nous coûta bonbon.

–         une marche pour les immigrés maltraités.

–         une marche pour les ministres condamnés.

–         une marche pour le paquet fiscal.

–         une marche pour la République bafouée, ou l’arrêt public, et quelle baffe.

–         une marche pour l’affaire Bettencourt, une vraie bête en court celle là.

–         une marche pour la liberté de la presse et d’expression.

–         une marche pour sa politique sans nom, j’aime trop les oiseaux.

–         une marche pour son côté bling-bling, jamais corrigé.

–         une marche pour l’image de la France, déshonorée.

–         une marche pour notre argent, notre or volé.

–         une marche pour des gens étrangement tués, avant d’avoir pu parler.

–         une marche pour sa loi du marché, qui nous a fait marcher au pas.

–         une marche pour nos soldats tués, et leurs femmes muselées.

–         une marche ça va, deux marches, attention les dégâts, alors j’arrête là.

Pour ceux qui voudraient poursuivre l’inventaire, il y a un excellent article de Eric W. Faridès, sur les « 100 raisons de ne pas voter Nicolas Sarkozy », paru sur Agoravox le23 Avril 2012, ici : http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/100-raisons-de-ne-pas-voter-115185.

« …en psychanalyse comme un mécanisme de défense contre l’anxiété ou contre l’angoisse de souvenirs douloureux. »

Ce serait donc ça ? La marche pour une VIème république et le lynchage médiatique de ce pauvre François, Mister Flamby, serait une sorte de défense inconsciente, due aux souvenirs des actes non réprimés de Nicolas Sarkozy.

Tout s’explique, c’est l’onde de choc, le deuxième effet kiss-cool.

Hey, cool les amis, faites vous donc un gros kiss, comme notre président, celui que vous appelez si communément, le « Président des bisous », parce que franchement, le Saint Sarkozy, vous lui avez largement tendu les deux joues, et il nous a mis une sacré fessée pendant cinq ans.

Quelle vulgarité dans les slogans, les images détournées, les balais enfilés, dans ce laid défilé.

Allez un suppo, un xanax, et tout le monde au dodo.

Pardonnez-les Monsieur le Président, ils font un amalgame profond, aussi profond que leur amnésie, et bien que je ne trouve pas joli joli, votre attitude, vos mesures et vos promesses en l’air, vous jeter la pierre me semble complètement démesuré, car Nicolas Sarkozy, à lui seul a terriblement meurtrit notre pays, et à vous seul, ils en font payer le prix.

Vous n’êtes responsable que de votre suffisance et votre incompétence, et bien qu’il soit de votre devoir d’assumer les fautes (impardonnables) de votre gouvernement, vous ne méritez certainement pas un tel jugement, car si déjà vous n’avez pas les épaules ou l’étoffe d’un héros, je m’inquiète de savoir comment vous pourrez gérer une telle humiliation et de tels maux.

Prenez compte de leurs revendications, mais ne prenez pas leurs mots au pied de la lettre, car le pays est en souffrance, mais vous n’êtes pas médecin, juste citoyen. Eux, cons-citoyens, vous ont donné un pouvoir qui vous dépasse, ont mis en vous trop d’espoir, et réalisent maintenant que le pouvoir ne vous convient pas.

Ainsi donc s’achève ma lettre, ma déclaration de soutien, face à ces piteux propos, ce mal honteux et malhonnête, qui salissent notre pays, bien plus que votre image.

Joyeux anniversaire, ne dépensez pas tout notre argent à faire la fête, reposez-vous un peu, garder la tête haute et les idées fraiches, car ils ne vont pas être tendres, j’en ai bien peur.

Soyez assuré, que mes mots vont soulager un peu leur colère à votre encontre, car ils vont me massacrer dans un flot de commentaires. Ah, sacrés français !

Dans l’espoir de vous faire un jour un tendre baiser, et pourquoi pas vous donnez quelques conseils en matière de répartie, veuillez déjà recevoir, Monsieur le Président, mes sincères amitiés, juste parce que ça, vous le méritez,

Nathael Dunevy, le 6 Mai 2013.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Cette amnésie française »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s